A propos de Musique

Qui envisagerait de vivre sans musique ? Comment évoquer sur des pages Internet l'émotion qu'on peut ressentir à entendre interpréter une oeuvre, ou encore mieux à y contribuer ? Voici quelques modestes traces de ma participation active à une musique qui a ma préférence, la musique ancienne vocale et instrumentale des périodes Renaissance et Baroque. Pour le reste, ma contribution à la musique se limite à celle d'un auditeur (je sponsorise encore la formation de Lucas, jeune et fougueux pianiste dont on trouvera quelques enregistrements en ligne ici).

Ensemble Le Phénix

Le Phénix est à l'origine un octuor vocal, qui évolue selon une géométrie variable tout en se dévouant avec une belle constance à l'interprétation d'oeuvres profanes et sacrées de la Renaissance.

Voici un échantillon de cette musique : Douce Mémoire (Claudin de Sermisy)

Ensemble Renaissance de Lausanne

Actuellement devenu inactif, cet ensemble vocal et instrumental réunissant une vingtaine de chanteur et jusqu'à une dizaine d'instrumentistes s'est construit et a donné un certain nombre de concerts de 2002 à 2006 dans le Canton de Vaud. On trouvera ici une copie des pages Internet de ce site maintenant désactivé, dont je m'étais occupé.

Voici un extrait d'un enregistrement public : Psaume 19 (Jan Pieterszoon Sweelinck)

Camerata Baroque

Formé d'une vingtaine de chanteurs recrutés dans les différentes régions de la Suisse romande, cet ensemble fut créé en 1992 par l'organiste Daniel Meylan et a donné de nombreux concerts en France et en Italie, avec notamment des œuvres de Charpentier, Haendel, Buxtehude et Bach (Passion selon St- Jean, Magnificat, Oratorio de Noël). Attachée à faire revivre les répertoires des XVIème, XVIIème et XVIIIème siècles, la Camerata baroque a également participé à la création d'œuvres contemporaines. Seul, ou en collaboration avec d'autres artistes, ce chœur a enregistré plusieurs disques accueillis favorablement par la critique spécialisée, dont le « Magnificat de M », un Magnificat inédit composé par un anonyme français durant la période du Grand Siècle (Hortus Musicus, 2006).  

Récemment, la Camerata Baroque a enregistré un disque de Psaumes de la Réforme Française paru en 2009, dont on trouvera une description dans la Plaquette déposée ici.